La Lettre de voyage de Chateaubriand

Béatrice Didier

Abstract


Résumé : A partir du grand corpus épistolaire de Chateaubriand, qui englobe des formes de lettres bien diverses, et d’une interrogation des textes qui relèvent du genre littéraire du « Voyage », où  l’épistolarité règne au XVIIIe siècle, cette contribution se concentrera sur Le Voyage en Italie, où Chateaubriand  réutilise des lettres, des notes, des fragments de journal.

Le caractère autobiographique y est donc finalement un effet de lecture, la datation établissant un lien plus ou moins factice entre l’espace et le temps, et le « je » y est à la fois celui du voyageur et celui de l’écrivain, relevant aussi de différentes facettes de l’esthétique de Chateaubriand, dans un texte composite dont le délabrement est à l’image de  la ruine romaine.

 

Abstract: Starting from Chateaubriand’s conspicuous epistolary corpus, which includes very different letter forms, and from a questioning about “travel” literature, in which letters reign during all the 18th Century, this paper will focus on Le Voyage en Italie, in which Chateaubriand reuses letters, notes and fragments of his diary.

The autobiographical character is finally a reading effect, as the dating establishes a more or less fictitious link between space and time, and the « je » is at the same time the traveller’s one, and the writer’s one. This also arises from the different facets of Chateaubriand’s aesthetics, in a composite text, which reflects the images of the Roman breakup and ruins.


Keyword


Chateaubriand; lettres; Le Voyage en Italie; « je »; autobiographie

Full Text

PDF

Refback

  • Non ci sono refbacks, per ora.


Privacy e Cookies | Powered by TWS